Étape 4 : Bangkok

11 janvier 2016

Il est 19h et nous sommes enfin à Bangkok. Après une file d’attente impressionnante pour monter dans un taxi et rejoindre notre hôtel, nous retrouvons un ami d’Emilie qui vit ici. Ce soir, nous sommes donc prises en charge et cela pour notre plus grand bonheur. Surtout que monsieur sort avec une thaïlandaise fêtarde. Ils nous emmènent boire un verre au Moon Bar, le rooftop le plus haut (61e étage) avec une vue à 360 degrés. Impressionnant ! (tout comme les prix des drinks d’ailleurs…)

Après un dîner local, entièrement commandé par Bemone, nous ressautons dans un taxi pour aller au Maggie Choo’s, un bar clandestin en sous-sol. Cage autour du bar, serveurs à bretelles, balançoire en velours, alcôves en pierre… Le décor est fou et les cocktails aussi.

bangkok03

12 janvier 2016

Bangkok de jour. Enfin. Au programme, le Palais Royal (Phra Borom Maha Ratcha Wang) avec le bouddha d’émeraude (Wat Phra Kaeo). Le site rassemble de nombreux bâtiments d’une richesse incroyable : il a de l’or partout, des statuts, des fresques…Il abrite entre autre la résidence royale et la salle du trône. La pluie et la foule ont quelque peu freiné la magie que dégage le lieu mais il n’en reste pas moins grandiose.

bangkok015
bangkok019
bangkok014
bangkok01
bangkok018

Une fois le soleil revenu vous allons vers le port pour découvrir les Klongs, ces canaux qui autrefois quadrillaient entièrement Bangkok. Utilisés pour le transport, le commerce (les marchés flottants) et même d’égouts. Et vu la couleur de l’eau et ce qui y flotte, pas besoin de le préciser. L’eau est tellement sale (marron, n’ayant pas peur des mots) et les habitations sur pilotis sont tellement branlantes (quand elles ne sont pas à l’abandon une fois qu’elles sont à moitié effondrées) que l’on se prend un claque en pleine face et un gros pincement au coeur. Ce n’est jamais facile d’être confronté à autant de misère et de richesse en même temps… Nous écourtons notre promenade et préférons rentrer à l’hôtel nous reposer.

bangkok09
bangkok010
bangkok08

Le soir direction Oskar pour un Mai Thaï (je vous avez prévenu !) puis… on va voir les Lady Boys. Oui oui vous avez bien lu. Cela fait parti du folklore thaïlandais après tout…

13 janvier 2016

Le programme d’aujourd’hui est plutôt light : on fait nos valises le matin car ce soir nous ne comptons pas dormir. L’avion étant à 8h50, nous décidons de faire un remake de L.A soit une nuit blanche et dormir dans l’avion au maximum. Une fois nos affaires rangées, nous allons flâner dans les rues autour de l’hôtel. Nous sommes dans le quartier historique de Rattanakosin et il regorge de stands de nourriture, de vêtements, de bric-à-brac… Il y en a partout !
L’après-midi changement de décor et direction Siam Square. Une fois de plus c’est Bemone qui sera notre guide et nous la suivons dans un dédale de petites rues remplies à craquer de stand de fringues et d’accessoires. C’est un peu le Sentier de Bangkok puissance 1000. Et les prix sont dérisoires. Nous avons par exemple acheté des paires de B.O fantaisie pour 15 bath soit 40 centimes d’euro… Ensuite direction un énorme mall, le MKB, 89 000 m2 de boutiques en tout genre, soit le plus grand centre commercial d’Asie. C’était à voir non ?

bangkok05
bangkok06
bangkok07

Ce soir les choses sérieuses commencent. Nous rentrons en fin d’après-midi à notre hôtel, un petit massage des pieds avant de remonter dans la chambre nous préparer et nous sortons dîner avant de retrouver nos amis. Ensuite c’est parti pour tenir jusqu’au bout de la nuit !
Arrivées dans le club on est aux anges : la L.A Fever est vraiment de la partie. Le décor est cool, la vue magnifique et quand Cut Killer vient aux platines on saute de joie. Nous n’étions même pas au courant qu’il serait là et nos folles années lyonnaises nous reviennes en mémoire. On danse toute la nuit puis quand la soirée s’essouffle vers 4 heures du matin, nous rentrons. Tournée de gaz hilarant pour tout le monde, un scorpion pour Emilie, quelques pas de danse dans la chambre tout en bouclant nos valises, un petit-déjeuner à 6 heure puis le taxi… Pari tenu, nous n’avons pas fermé l’oeil de la nuit.

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.