3 semaines sous le soleil californien

J’ai décidé de faire du tri dans mon blog mais de ne surtout pas enlever mes meilleurs souvenirs. Mes articles sur mon road-trip en Californie avaient pris un coup de vieux mais je tenais à continuer à les partager avec vous ici. Et aussi pour ne rien oublier de mon voyage préféré. Retour en arrière, en 2015, sur toutes les étapes de mon périple… J’espère que ce condensé californien vous donnera envie de filer de l’autre côté de l’océan !

ÉTAPE 1
Atterrir à Los Angeles

De la Californie je ne connaissais que San Francisco où j’avais déjà passé 2 semaines quelques années auparavant. Los Angeles je ne savais comment me l’imaginer, entendant tout et n’importe quoi à son sujet. Je crois que soit on déteste, soit on adore et moi c’est à la fin de ce voyage que j’en suis tombée amoureuse… Mais revenons à ma première fois. Histoire de faire bien cliché c’est près d’Hollywood Boulevard que nous réservons un petit motel. Commencer par le pire quartier touristique c’est une bonne idée non ? Au moins on a vite envie de reprendre la voiture pour aller découvrir du pays ! Ou alors on choisit, comme nous, de filer le lendemain à Universal Studio histoire d’en prendre plein la vue et les pattes (Disney est minuscule à côté…)

Temps sur place : 2 nuits / 1 jour

ÉTAPE 2
San Diego

Temps de trajet depuis L.A : 3 heures // Miles : 130

Direction le sud, tout prés du Mexique et cela se ressent niveau température ! Un petit 40° mais nous sommes en plein été après tout. Nous avons seulement un jour sur place alors nous choisissons d’aller visiter Old Town . C’est ultra touristique mais nous adorons son ambiance et son décor de film. Un burrito et une margarita plus tard c’est vers le centre-ville que nous allons : GasLamps, le quartier qui bouge puis Seaside Village au bord de l’océan pour flâner un peu avant de rentrer au motel pour un plouf bien mérité !

ps. N’oubliez pas votre passeport pour vos sorties nocturnes ! C’est L’anecdote que l’on adore encore aujourd’hui se rappeler : se faire interdire l’entrée d’un bar (de 5 bars en fait) car Émilie (29 ans) n’avait que sa carte d’identité sur elle, le passeport étant resté dans la valise…

Temps sur place : 2 nuits / 1 jour

ÉTAPE 3
Palm Springs

Temps de trajet depuis San Diego: 2h 15 // Miles  : 139

P-A-L-M S-P-R-I-N-G-S ! Il n’y a que moi que ce nom fait rêver ? Quand je pense à cette ville, je vois le soleil, des gens beaux et bronzés, la fête en journée et par extension Coachella. Pop pop pop ! Je vous arrête, nous sommes mi-août et la ville est déserte. Pourquoi ? c’est la basse saison ! Il fait beaucoup trop chaud dans cette petite ville de retraités pour que les touristes soient là en masse. L’avantage c’est que notre hôtel était quasi donné. nous avons pu nous balader dans cette ville étouffante où même l’air est chaud (plus que sous un sèche-cheveux), rentrer dans le plus de boutiques possibles pour profiter de la clim et surtout manger une glace chez Cold Stone. Le soir ça sera tartare de thon et salade Cobb chez Lulu California Bistro.

Temps sur place : 1 nuit / 1 jour

 

ÉTAPE 4
Grand Canyon (via la route 66)

Temps de trajet depuis Palm Springs: 6 h30 // Miles : 420

Ça y est nous rentrons encore plus dans les terres ! Les paysages qui défilent changent et sont de plus en plus beaux. Moi qui ne suis pas une fan de voiture, je ne rechignais pas à grimper dans notre 4×4 et pendant que celui-ci avalait les kilomètres, je fixais l’immensité des paysages les yeux pleins d’étoiles. Chaque étape était une découverte totale, une page blanche sur laquelle nous écrivions au jour le jour. Je rêve de refaire ce voyage avec chéri mais je sais au fond de moi qu’il aura moins d’impact que la 1ère fois. Ça me rend triste mais je suis tellement heureuse de l’avoir partager avec des gens que j’aime ! Mais là je m’égare et deviens nostalgique.

Retournons dans le Grand Canyon et la claque monumentale que nous nous sommes prise face à ce décor. À peine sortie de la voiture que nous voulions vite aller voir « en vrai » ce canyon dont tout le monde parle. Eh bien on a beau l’avoir vu 15 000 fois en photos ou dans des films, je peux vous assurer que tant que vous n’êtes pas face à lui vous ne pouvez pas vous rendre compte de la beauté de ce paysage.
Le lendemain nous décidions donc de faire une randonnée « moderate » pour voir tout ça de plus près. Départ 9h30 et la grande sportive que je suis en a eu pour son grade. La descente fut raide et sous un soleil de plomb alors je ne vous parle même pas de la remontée ! Je n’ai aucune endurance mais arrivée 14h nous étions de retour sur la terre plus ferme (et plate). Et c’est aussi là que les 2 monstres qui m’accompagnaient m’on avoué qu’on avait finalement fait le circuit « difficult » soit une dizaine de kilomètres en pleine chaleur ! Bon ok j’étais fière de moi.
Après une douche de 8 minutes façon karcher (coucou le minuteur!) on était décrassée et vidée. Un coucher de soleil et un gros dodo au camping plus tard, il fallait déjà reprendre la route.

Temps sur place : 2 nuits / 1 jour

ÉTAPE 5
Monument Valley

Temps de trajet : 3 h // Miles : 180

Quitter un paysage de rêve contre un autre paysage de rêve. Pas facile ce type de voyage ! Direction l’Utah et Monument Valley et son étrange couleur orange. Ici encore nous avons campé et bonne nouvelle il y avait une piscine. Vu la chaleur elle fut plus que bienvenue et une fois rafraichie nous sommes parties en excursion. Le « Sunset Tour » c’est 3h30 à rouler à travers la nature, par des petits chemins tout cabossés et à admirer ce paysage hors du commun. Et le coucher de soleil…

Temps sur place : 1 nuit / 1 jour

ÉTAPE 6
Antelope Canyon, Horseshoe Bend et Zion

Temps de trajet : 3 h 50 // Miles : 228

Une journée sur la route, parsemée de spot qui en mettent une fois de plus plein la vue. Une claque oculaire comme j’aimais à le dire là-bas. Antelope Canyion pour commencer puis Horseshoe Bend. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des incontournables à faire au moins une fois. Le 1er se passe sous terre et est le résultat de litres de pluies tombées. Le temps a fait son travail et formé des fissures et des couloirs aux parois toutes lisses sous terre, nous permettant maintenant de nous y balader et de découvrir son ouvrage. Les photos parleront d’elles même je pense. Nous sommes descendues à 100 m sous terre comme cela, en serpentant où l’eau avait avant nous ronger la roche. Magnifiques couleurs, magnifiques sensations !

Ensuite nous reprenons la voiture et quelques miles plus loin nous nous arrêtons à Horseshoe Bend, près de Page. Après une mini marche dans le sable nous sommes face à un canyon en forme de fer à cheval où passe le Colorado 320 m plus bas. Une vue de folie. Et le vertige qui va avec. Surtout que le point de vue n’est pas du tout aménagé : il y a ni barrière ni muret, juste nous face à la nature… je crois que cette accumulation de paysages fantastiques et démesurés est ce qui m’a le plus marqué et conquise durant mon voyage.

Concernant Zion, nous y sommes restées trop peu de temps malheureusement. Et pourtant le décor était à tomber ! Un saut dans la piscine, un dîner dans la petite ville et des énormes pancakes au réveil qu’il fallait déjà repartir.

Temps sur place : 1 nuit

ÉTAPE 7
Las Vegas

Temps de trajet : 2 h 38 // Miles : 164

Changement radical de décor et d’ambiance pour deux nuits . Cette pause festive arrive au parfait moment, nous avons envie de faire un peu la fête et de profiter de la décadence de la ville qui ne dort jamais. À peine  arrivée dans notre hôtel géant, Le Flamingo (nous ne l’avons pas choisi pour le nom mais on aurait pu!), on enfile nos maillots de bain et direction la Pool Party à Encore Beach Club pour laquelle nous avions pris nos places avant de partir en Californie et où nous retrouvons des amis de Florence pour aller faire la fête en plein après-midi.
Après 2 bonnes heures d’attente on entre enfin. Une piscine noire de monde , un DJ à fond et l’alcool qui coule à flot. Fêtardes que nous sommes, on se met dans l’ambiance assez rapidement et profitons de ce moment hors du temps pleinement. Vers 18h30-19h il est l’heure de quitter les lieux et la faim nous mène comme par magie devant… des burgers.

Le lendemain matin nous partons nous balader, en pleine forme après une nuit de 10h. L’avantage de faire la fête l’après-midi c’est que nous sommes au lit à 21h… Un Shake Shack en guise de breakfast et nous flânons ensuite sur le Strip, nous engouffrant dans les boutiques dès que la chaleur est trop insupportable pour ressortir aussitôt car la clim est trop froide. Le plus simple reste encore de nous immerger dans l’eau alors nous filons à la piscine de l’hôtel. Celle pour ceux de plus de 21 ans évidement. Musique encore à fond et bière à la main !
Le soir, nous continuons notre burger diet et allons tester ceux de chez Denny’s, une chaîne de fast food américaine. Ensuite direction le night club Drai’s puis on enchaîne avec l’Omnia où les Chainsmokers mixent.

Temps sur place : 2 nuits

ÉTAPE 8
Death Valley, Beatty & Goldfield

Temps de trajet : 1 h 50 // Miles : 120

Nous arrivons à Beatty, à 13 km de l’entrée du parc national de la Vallée de la Mort en fin fin fin d’après-midi. Et petite précision sur ce motel… Le lobby sentait la mort. Comme si 15 rats étaient morts sous la moquette. Aujourd’hui il m’est encore possible de vous décrire le dégoût qui se lisait sur nos visages. Et je me rappellerais toujours de nos fous rire. Nous allions voir Doug (le gérant de l’antre, ainsi nommé par nos soins, comme beaucoup de personne croisées pendant nos vacances) chacune notre tour : pendant que deux d’entre nous étaient à l’air libre, une souffrait le martyre. Quand je repense à la tête d’Émilie je souri. Elle a failli mourir asphyxié si si.

Bref, un tour à la laverie et nous sortons dîner en « ville » (une rue avec 3/4 restaurants appelé Main Street!). Nous optons pour un petit saloon tout en bois repéré un peu plus tôt, le Sourdough Saloon (qui est aujourd’hui fermé d’après Google) et tapissé de billet de 1$ et commandons une grande pizza, une salade et 3 verres d’eau glacés et géants, le tout pour 30$. Pas mal.

Le lendemain matin un énorme breakfast au Mel’s Diner en face de notre motel, puis nous prenons la voiture pour découvrir la Death Valley et sa chaleur insupportable : 112 degrés fahrenheit soit 45 degrés, un air sec et brûlant. Dans l’ordre nous avons été voir les dunes de sable, Mesquite Flat Sand, fait un saut au Furnace Creek Ranch pour une pause watermelon, marché sur Badwater (l’étendue d’eau solidifiée par le sel) et visité Rhyolite, une ville fantôme.

Après un dîner chez KC’s Outpost, recommandé pour ses sandwichs, direction le motel pour notre dernière nuit dans l’antre de Doug. Le lendemain c’est 7 heures de route qui nous attendent ! Notre pause déjeuner se fera dans une ville trouvée au hasard : nous cherchons sur la carte et nous tombons sur Goldfield, une ville à moitié abandonnée, toute creepy. Des épaves de voitures partout, des maisons bricolées avec du bric-à-brac, personne dans les rues… C’était irréel, comme tout droit sorti d’un film ! Mais j’ai adoré. Car aujourd’hui encore je me souviens de cette petite ville et de son dinner qui ne paye pas de mine, rempli de locaux.

Temps sur place : 2 nuits

*** BIENTÔT LA PARTIE 2 DU ROAD-TRIP ***

Leave a comment