Grossesse : mon deuxième trimestre

Mon 2e trimestre de grossesse a pris fin et je confirme : oui il n’a rien à voir avec le 1er !

Les améliorations

La fatigue s’estompe et les siestes ne sont plus vitales (oui oui vitale ! C’était ça ou je m’écroulais), les nausées sont beaucoup moins présentes et cela fait donc 3 mois que je n’ai pas vomi (victoire).

Ma faim, toujours présente, est plus facile à gérer aussi. Je peux patienter jusqu’à 13h puis dîner à 20h. Nos horaires habituelles !

La grossesse me force à écouter mon corps le plus possible et à ne pas charger mes journées de trop. Avec April Please cependant ce n’est pas toujours évident de lever le pied. Mais après une journée (9-18h) à parcourir Paris pour enchaîner les rendez-vous il n’y a pas de mystère : mon corps est tout simplement épuisé et me réclame d’être allongé très tôt, ma tête ne répond plus, je suis juste vidée, drainée de toute énergie. Et le lendemain je paye les pots cassés.

Corps et esprit

À part ces épisodes (qui ne dépendent que de moi) je me sens bien dans ce nouveau corps. Ma prise de poids est correct (+7 kg à la fin du 6e mois à l’heure où j’écris cet article). Tout est dans le ventre même si je me suis un peu élargie. Je n’ai pas l’impression d’avoir de la cellulite (j’en ai un tout petit peu de base) et je n’ai pas encore les jambes gonflées. Je me bats seulement avec une tendinite depuis quelques mois, due à ma nouvelle façon de marcher ! Le bassin s’étant élargi, la démarche se modifie naturellement. Et lors de mes vadrouilles parisiennes je peux vous dire que ça pique !

Bref vos mots doux sur Instagram m’aident aussi beaucoup dans l’acceptation de ce nouveau corps. Lire que vous me trouvez rayonnante enceinte et belle avec ce gros bidou me fait énormément de bien. Ça me rend tellement fière !
Moi qui suis d’un naturel réservé, discrète et avec parfois une estime de soi pas très haute, la grossesse m’a fait prendre énormément de recul, mon bébé passant avant tout. Je me détache des futilités, je prends les choses moins à cœur, je ne pense qu’à lui et à cette aventure que je vis. À cette joie que j’ai dès que je sens mon bébé bouger, dès que j’entends son petit coeur tel un cheval au galop. J’ai l’impression tout d’un coup de grandir, de laisser la Julia jeune fille avec ses peurs dernière moi et de devenir pour lui une femme forte. Je crois que c’est ça devenir maman.

Je t’attends !

Aujourd’hui, 2 mois avant de faire ta rencontre, je ne réalise toujours pas à quel point tu vas bousculer notre vie. L’envahir d’amour et de couches à changer ! Je sais juste que j’ai hâte. Que je t’aime déjà et que voir un body taille 1 mois me donne les larmes aux yeux (bon ok parfois je pleure).

Je t’attends avec impatience ♥️

Le résumé de mon 1er trimestre ici
Previous Post
Next Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.